Episode 1 : à l’origine était la co-formation

En 2015, Semer se questionnait sur les Conseils Citoyens, la possibilité de cette nouvelle instance de la « démocratie participative » née du rapport du rapport Marie-Hélène Bacqué et Mohammed Mechmache d’être un espace-temps où les citoyen.ne.s pourraient renforcer leur pouvoir d’agir individuel et collectif.

Hélène a donc souhaité se former pour en savoir plus et rencontrer des personnes qui avaient des expériences à partager sur ce sujet. Un peu par hasard, elle est arrivée dans une formation organisée par Réso’Villes et  ATD Quart-Monde qui proposait, sous la forme d’une co-formation en Croisement des Savoirs et des Pratiques©, d’identifier les conditions à mettre en œuvre pour garantir la participation de celles et ceux qu’on entend le moins au sein des instances participatives.

Joseph Wresinski et ADT Quart-Monde

D’ATD Quart-Monde, elle ne savait pas grand-chose, pas même quelles étaient son histoire et les conditions de sa création :

Elle savait seulement qu’ATD était un mouvement d’éducation populaire politique d’éducation populaire politique et que le Croisement des Savoirs et des Pratiques© était une démarche qui avait pour objectif de faire dialoguer le savoir issu de l’expérience de vie des personnes qui connaissent la pauvreté avec les savoirs scientifiques et professionnels afin que ces différents savoirs produisent une connaissance et des méthodes d’actions plus complètes et inclusives. Et à partir de ça, sa curiosité était piquée, ce qui n’a fait que renforcer son enthousiasme à se former !

Or il s’est avéré que cette formation, plus particulière qu’elle ne le pensait, l’a particulièrement bousculée.

Une formation qui pique la curiosité et vient planter le couteau là où ça fait mal…

En effet, dès le début, elle a pris conscience qu’elle n’avait pas imaginé se former avec des personnes directement concernées par la problématique, simplement parce que ça lui est arrivé trop rarement dans son expérience de stagiaire.

Ensuite, derrière co-formation, elle se représentait bien que chacune des personnes présentes allait à la fois former et se former, tel que le veut un des principes fondateurs de l’éducation populaire.

Mais elle ne se représentait pas le cadre, les méthodes et les techniques d’animation particulières qu’il fallait mettre en œuvre pour permettre aux co-formateur.rice.s militant.e.s d’ATD Quart-Monde qui se co-formaient avec nous de pouvoir prendre la parole et donner leur avis.

Afin de nous inviter à faire un pas de coté, et comme regarder une courte vidéo est plus parlant que de lire des paragraphes entiers de récit pourtant captivant, voici le résumé des « particularités » qui ont bousculé Hélène : http://www.yallerparquatrechemins.fr/1996/repenser-participation-conseils-citoyens-fiche-action/

Et pour vous faciliter le travail, voici les séquences qui l’on particulièrement intéressée:

  • déconstruction des représentations : 4:00-9:00/26:30-28:00
  • conditions de participation des personnes qu’on entend le moins : 12:00-18:00/28:00-32:40
  • éclairages sociologiques, Yves Bonny CCB : 20:00-22:00/ 23:40-26:30 (liens avec le Community organizing)/ 33:40-34:30 (position du sociologue)

Pour aller plus loin

N’hésitez pas à venir nous emprunter au Solilab l’un des deux livres :

  • Croisement des savoirs et des pratiques, quand des personnes en situation de pauvreté, des universitaires et des professionnels pensent et se forment ensemble, Groupe de recherche Quart Monde Université et Quart Monde Partenaire
  • Croisement des pouvoirs, croiser les savoirs en formation, recherche, action, sous la direction de Claude Ferrand

Ou à consulter les ressources qui ont découlé de cette co-formation et/ou d’autres sur le même sujet :