Le 20 décembre à Paris a eu lieu la journée de rencontre nationale des Coopératives Jeunesses de Service pour faire le bilan de l’année 2016. Ce projet venu du Québec a pris racine en France depuis 2013 grâce au réseau CPE et rassemble aujourd’hui 400 jeunes coopérants.

Rencontres nationales CJS - Alex Giraud

Rencontres nationales CJS – Alex Giraud

Un journée pour faire le bilan

Cette journée devait permettre un temps d’échanges entre les différents acteurs et territoires des CJS, mais aussi rendre visible les impacts de la CJS sur ses différents acteurs et sur le territoire et enfin, partager autour du projet et du modèle CJS, pour le faire évoluer à partir des problématiques du terrain.

90 personnes ont pris place pour une journée de réflexion dans les locaux du Point Ephémère, le long du canal Saint-Martin à Paris. Étaient présentes toutes les personnes impliquées dans les CJS : les gérant.e.s et chargé.e.s d’accompagnement des coopératives d’activité et d’emploi, les parrains jeunesse, les membres des comités locaux, les financeurs, les coopérant.e.s, les animateur.trice.s, formateur.trice.s et bien sûr les membres du comité de pilotage national.

32 CJS montées en 2016, ce sont 400 jeunes, dont 53 % de coopérantes, qui ont passé plus de 17,5h par semaine sur leur projet. Ils.elles ont décroché au total 621 contrats et dégagé 128 000 € de chiffre d’affaire. C’est donc un bilan très positif pour ces entrepreneurs âgés de 16 à 18 ans !

Réfléchir collectivement pour faire évoluer le projet

Sollicitées par CPE pour l’animation de la journée, les semeuses ont mis le cap sur Paris, paperboard, marqueurs et photo-langage en poche.

Au menu, Semer a proposé : jeu d’interconnaissance, quizz pour animer le bilan chiffré et deux ateliers de réflexion collective.

L’atelier de la matinée portait sur les différents impacts produits par les CJS :

  1. Quels impacts sur les savoir-faire, savoir-être, compétences ?

  1. Quels impacts sur les liens entre acteurs et entre personnes, quels impacts sur la coopération ?

  2. Changements de regards portés sur les parties prenantes du projet, le territoire : quels impacts ?

Afin de croiser les regards selon une approche systémique chaque thème a été traité selon les 4 angles suivants : les jeunes, moi personnellement, ma structure, mon territoire.

Et pour restituer, quoi de mieux que de faire appel à la facilitation graphique ? Merci à Margot Husson pour son coup de crayon !

Rencontres nationales CJS – Alex Giraud

L’après-midi a pris la forme d’un « atelier de l’avenir ». 8 thèmes traités chacun selon 3 phases :

    • Quel est le problème ?
    • Quel serait l’idéal ?
    • Quelles sont les pistes de solutions ?

RencontresNationalesCJS

Parallèlement les coopérants ont échangé sur leurs projets, leurs façons de parler des CJS autour d’eux et ce que le projet leur a apporté.

Les restitutions se sont fait sous un format « fun et dynamique » pour clôturer cette journée riche et échanges et en réflexions.

La CJS et après …

Partir en voyage, passer un concours, s’acheter une voiture, monter une boite, si pour certains la CJS restera une expérience d’un été, pour d’autres, la CJS semble être le point de départ de nouveaux projets. Pour comprendre et suivre leur expérience rendez-vous sur:  http://www.cooperer.coop/les-cooperatives-jeunesse-de-services/

rencontres cjs-245

Rencontres nationales CJS – Alex Giraud

 

Pour en savoir plus, contacter Nelly Lechaplain, coordinatrice nationale des CJS par mail cjs@cooperer.coop ou par téléphone au 06 64 94 52 98