Repas insolent à la Maison du Développement Durable à Rezé

Après un accueil chaleureux des salariés de la Maison du Développement Durable dans l’après-midi et la finition de la préparation côté cuisine, nous avons invité les participants au Repas insolent à entrer dans « le monde ». P1010202Avec des bougies, des chaises et des aliments de saison, ils ont pu expérimenter la répartition de la population mondiale, mais aussi la répartition des richesses énergétiques et alimentaires. C’est d’ailleurs sur ce dernier point que nous avons insisté.  Entre troc, échanges, dons et entente entre les équipes, les habitants de Rezé ont joué la carte de la coopération, là où habituellement se déroule une compétition féroce.

Au détour de nos déambulations dans la salle, nous avons pu capter quelques phrases « pépites » prononcées par les participants durant le jeu :

« Si on n’aP1010217 pas le Japon avec nous, on rend une chaise »

« Pour nous, c’est facile, on n’a rien à partager ! », devinez qui a dit ça…  « Moi je troque rien, je vous l’offre » et ça ?

Dans la phase de négociations alimentaires :

« Trois bougies le tout ! Il nous faut du maïs »

« Bah non, revenez! Emmenez pas notre objectif! », « Reprendre ce qu’on nous a donné, c’est voler »

Pour lutter contre les inégalités mondiales et améliorer notre qualité de vie, les Rezéens ont plein d’idées, que nous avons partagé durant le repas: récit d’expérience sur l’habitat groupé, invitation à une pièce de théâtre du quartier roussipontain, échanges sur les AMAP (Association pour Maintien d’une Agriculture Paysanne), bonnes adresses pour des achats de vêtement d’occasion, question des poubelles et tri des déchets ont alimenté les discussions autour de ce repas convivial. La coopération a été le maître mot de ce 9 octobre, lors du jeu mais aussi pour cuisiner, ranger, faire la vaisselle. Au final, une bonne soirée pour réfléchir ensemble au fonctionnement de notre monde !

     P1010237